• Amis
• Ange paradoxal
• Ange paradoxal (version acoustique)
• Au détour d'une plage
• Au revoir Marjolaine
• Automate
• Avertissement
• Bal en solitaire
• Cadeau de Dieu
• Ce que je ne suis pas
• Chanson d'amour
• Chanson douce
• Combat pour une chanson (poème en prose)
• Communique
• Coupable d'être vivant
• Dans tes bras
• Dansons
• Devant la mer
• Elle n'a fait que passer
• Élodie
• Extraordinaire
• Fantômes
• Grimoire maudit
• Guerlédan
• Hier
• Hiver
• I will kill them
• Il est temps de parler
• Je l'aime... Tant pis.
• Je ne pense plus qu'à toi
• Je vis sous le Soleil
• Juste une prière
• L'échec
• L'inconnu
• La lettre d'un fou
• La prière d’Israël
• Le bateau ne reviendra pas
• Le ruisseau
• Le tragédien
• Les échos du silence
• Les frontières du temps
• Les poètes d'automne
• Mon armoire à passé
• Morveux
• Ne fais pas de bruit
• Nuage
• On ne profite pas
• On s'oubliera ?
• Oranger (instrumental)
• Overdose de la Méthode Rose (plaisanterie)
• Partir et oublier
• Pas un ange, pas un démon
• Puisque tu me mens
• Quand on s'aimait
• Quelques notes, quelques mots
• Raphaëlle, fille d’Isabelle
• Sache et reçois
• Soir de décembre
• Tu es à moi
• Tu me manques déjà
• Un autre que moi
• Un sentiment bizarre
• Vide
• Ville
• Vivo bajo el Sol
• Voici mon jardin
• Voyage (instrumental)
• Zède






Le tragédien

Paroles et musique : Jérôme
Arrangements : Éric Miller
Tous droits réservés

Interprétation vocale : Oualid El Makami
Réalisation musicale : Éric Miller
Production : Jérôme




C D G C
C D G C

C D

J'aurais pourtant voulu savoir
G C
Ce que vous pensez de l'histoire
Am D
J'aurais simplement voulu savoir
D G
Les causes de cet « au revoir »

Nous ne sommes pas les coupables
Car l'histoire est déloyale
C'est la fin de la fable
Mais ce n'est pas la bonne morale

J'aurais voulu être le héros
Qui s'en sort toujours indemne
Je ne suis peut-être pas assez beau
L'auteur était face au dilemme

C'est un mystérieux roman
Que le sensible ne doit pas lire
C'est une histoire de méchants
Où l'amour ne peut que périr

J'aurais voulu fuir la honte
Elle est plus cruelle que la mort
Et dites-moi quel est ce conte
Qui donne au mal le meilleur sort

Je suis la victime du destin
La victime de manque de chance
Où se cache donc l'écrivain ?
Que je lui dise ce que j'en pense !